Tricot & Teinture

Un nouveau filage & tension pour ma laine

Deux articles dans la même journée, incroyable, mais vrai! (Merci Laura, sinon sans toi l’article allait encore trainer dans les fonds de tiroirs de mes brouillons, hors celui ci est malgré tout assez important!)

Au fil des remontées et de mes propres expériences avec mes laines, force était de constater que le côté hyper fluffy que j’adore par dessus tout se payait. Par quoi? Par un boulochage précoce. Je ne sais pas toi, mais moi les bouloches, ce n’est pas ma tasse de thé, surtout si je dois raser ensuite mon tricot car à terme cela fragilise le projet.  La raison du boulochage est très simple: plus le fil est vaporeux, plus il est « lâche »,plus il est enclin aux frottements et immanquablement, par ricochet aux bouloches. J’ai fait remonter cela à mon fournisseur et visiblement je n’ai pas été la seule puisqu’il m’a informée que d’autres dyers lui avaient fait le même retour.

Depuis cela, il y a donc eu un changement. La base est strictement identique, il s’agit toujours de mérinos des îles malouines superfine 100’s MAIS nous sommes passé d’un brin 3/12Nm un poil lâche à un 4/16’Nm et une tension plus élevée (« serré », donc).

Que signifie 3/12 et 4/16 ou les valeurs similaires que vous pouvez  trouver? « Nm » est le numéro métrique, soit l’unité utilisée pour le titrage des fils discontinus (en gros les fibres) qui correspond en réalité au nombre de mètres  nécessaire  par gramme de fil.  Knit Rennie explique cela très bien sur son site, je vous invite à aller le consulter. Mais grosso modo ici nous avions un fil composé de 3 brins avec un numéro métrique de 12 et nous avons dorénavant 4 brins avec un numéro métrique de 16.

Qu’est ce que ce changement de filage change concrètement pour vous? Presque tout. En réalité, vous avez toujours une laine fingering dont le poids et le métrage ne diffèrent pas significativement, la fibre a toujours 18.75 microns. Je rappelle que plus il y a de microns  dans la fibre et plus la laine est susceptible de gratter / piquer les peaux sensibles. Pour vous donner un ordre d’idée, le merinos se situe en moyenne entre 17 et 30 microns. Par ailleurs plus le micron est bas, plus la laine est de qualité , immanquablement plus elle est chère (tu comprends sans doute maintenant pourquoi j’ai déjà évoqué le fait que ma base me coutait plus cher qu’une chesterwool: l’elevage éco responsable + micron bas = coût de la matière première plus élevé). En revanche, ce qui va changer véritablement pour vous est que  le filage étant moins vaporeux, moins « fluffy », moins gonflant , il produira moins et beaucoup moins rapidement de bouloches. N’oublions pas également que plus le fil est composé de brin, plus il sera solide.

 

Désolée, vous avez la même photo que sur IG, mais ici c’est journée marathon avec la finalisation de la mise en ligne pour la vente de ce soir !! (Je reviendrai vous mettre des macros d’un brin de laine lorsque j’aurai un peu plus de temps à disposition).

 

Si tu rencontres un problème quel qu’il soit avec des laines teintes à la main, n’ai pas peur de faire remonter cela à vos dyer chouchoux car ce sont aussi tes expériences qui nous permettent d’améliorer constamment  nos produits !

About Imogene

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *