[C'est tombé dans l'oreille d'une sourde]

Scanner & IRM

Bonjour bonjour,

Comme vous le savez j’ai passé hier un IRM à Paris et avant hier le scanner à Tours.

Allez savoir pourquoi, pas bien longtemps avant de me rendre à la clinique pour le scanner, je me suis mise à angoisser. De quoi? C’est une bonne question. Une fois sur place, tout c’est assez bien passé: on passe juste dans un sas ou l’on enlève piercing, boucles d’oreilles, prothèses auditives, téléphone ect ..Et c’est parti mon kiki, tu vas t’allonger sur une table avec un anneaux qui viendra se placer autour de ta tête pour réaliser l’examen.

L’infirmier qui était là me laisse m’installer, me raconte je ne sais quoi (parce que sans les appareils bien entendu je n’ai pas vraiment compris) puis repars dans sa « pièce de contrôle avec le médecin . L’examen commence, un truc dans l’anneau se met à tourner rapidement, et Dieu seul sait pourquoi je me suis dit « putain mais il a une tête de hobbit« …..Ne me jugez pas, je crois que c’est juste la pression qui est retombée: j’ai été prise d’un fou rire incontrôlable!! Le scanner s’arrête, le type revient me voir et me dit (je crois) qu’il ne faut pas bouger. Moi? Je m’excuse et je n’arrive pas à m’arrêter de rire: le truc complétement nerveux. Vingt ans de honte. Une fois calmée, on recommence l’examen qui aura duré tout au plus quinze minutes.

Pourquoi réaliser un scanner? Dans le but de déceler une anomalie ou malformation des rochers (respect des chaines ossiculaires, des logettes et des tegmens, anomalie de l’oreille interne ect..), qui pourrait gêner l’implantation. Rien de tout ca chez moi, si ce n’est qu’on me trouve une empreinte du sinus sigmoïd droit prédominante avec épaisseur osseuse en dedans de l’oreille. Ne me demande pas ce que c’est, je n’en sais absolument rien; je verrai ca avec le chirurgien ORL.

Hier donc, l’IRM qui lui va servir à déceler une éventuelle tumeur des nerfs auditifs, à contrôler l’aspect des canaux semi circulaires et des cochlées (entre autre).. Je dois avouer que j’étais plutôt dans de bonnes dispositions, pas angoissée du tout et en définitive plutôt contente parce que juste avant j’étais passé à La Droguerie, et faire une bise à Barbara, au Comptoir. Sophie (Cyberaloo sur les réseaux) m’a accompagnée, et ça c’était vraiment super chouette de ne pas être seule. Une fois la paperasse faite, délestée de 185€ (et ouais!) rebelote: j’enlève piercing ect, on me pose une perfusion de produit de contraste (que j’ai du récupérer avant l’examen)…et on y retourne mais cette fois avec un casque antibruit sur la tête. Une fois que l’irm débute, je comprends pourquoi j’ai le casque antibruit: la machine (que vous voyez en tête d’article) fait un bordel complétement abrutissant!! Sophie me dira d’ailleurs que dans la salle d’attente, elle l’entendait également.

Je me dis que la raison de mon angoisse avant le scanner était peut être simplement liée au fait que si les examens n’étaient pas bon, cela voudrait dire que potentiellement je n’étais plus candidate à l’implant. Hors après avoir fait tout ce chemin en si peu de temps, je pense que psychologiquement je ne l’aurai pas bien vécu.De mon côté, rien à signaler. Les deux examens ne montrent pas de contre indication à l’implant cochléaire, bonne nouvelle donc !

Si des personnes étant en réflexion pour être implantés ou étant en bilan pré implantation passent par ici, dites vous que ces examens sont une simple routine du bilan. Dans certains cas, cela peut expliquer la surdité voir changer de stratégie thérapeutique. Quoiqu’il en soit, à part le côté impressionnant peut être des machines, il n’y a vraiment pas à angoisser comme une andouille comme j’ai pu le faire.

 

Prochain épisode? Il me reste encore le PEA & le test calorimétrique, puis un troisième rendez vous avec le chirurgien. Après cela j’en saurai plus.

About Imogene

2 Comments

  1. normal d’angoisser…..et normal de relâcher la pression pas de quoi avoir honte au contraire tant de chemin en si peu de temps
    par contre vive l’intelligence de l’infirmier….

  2. Je suis de tout cœur avec toi. Je prends de l’atarax avant de passer sous l’un ou l’autre; tu vois pas de honte à avoir, moi je suis claustro. Je te trouve très courageuse, vraiment. Il n’y a rien de facile dans toutes ces démarches, alors surtout ne l’oublie pas. Après tu pourras faire ton choix en connaissance de cause. Je t’admire vraiment. Bises, Marie.

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *